Piou et Loulou

Il y a quelques semaines, une dame nous contacte car elle rencontre des problèmes de voisinage à cause du coq de sa petite-fille de 10 ans. Elle cherche une solution de placement car elle craint pour sa sécurité. Voilà comment la situation en est arrivée là :

Cet été, alors qu’elle se promène avec sa petite-fille dans une foire, celle-ci craque pour deux petits poussins. Ils sont mignons, ils sont tout petits, et se sont des poules d’après ce qu’on leur dit. Une fois à la maison, la fillette et sa grand-mère en prennent le plus grand soin. Une réelle amitié naît elles et ces deux poussins. Ils viennent se faire caresser, mangent dans la main, adore le contact humain.

Mais les poussins grandissent, et si Piou est devenu une jolie poule, son copain Loulou est devenu un grand coq et a commencé à chanter. Les problème de voisinage ont alors commencé dans le lotissement. Les petits poussins qui ne prenaient pas de place sont devenus des adultes et un coq… ça chante ! Même avec des élastiques autour du cou (pratique non recommandée), même en le plaçant dans la pénombre… On ne le dira jamais assez : avant d’accueillir des poules chez soi, il faut bien s’assurer que les odeurs et les bruits ne gêneront pas le voisinage. Des réglementations existent d’ailleurs pour encadrer les distances minimales et les décibels maximum autorisés.

C’est à contre-coeur qu’elles ont été contraintes de placer Piou et Loulou au refuge, où elles viendront encore les voir de temps en temps.

Ils sont d’ores et déjà parrainables dès 1€/mois en vous rendant sur cette page. Comme tous les parrains et marraines de nos protégés, vous recevrez des photos et des nouvelles de Piou et Loulou.

Articles récents